jeudi 25 décembre 2014

UNIFORMES DU CORPS DES VOLONTAIRES BELGES AU MEXIQUE (1/5).

PLANCHE 1 : TROUPE 1864 - 1865

  1. Grenadier de faction à la caserne du Maegdendaele à Audenarde. Vêtu de la capote, il est armé d'un fusil fourni par le ministère de la Guerre, en attendant la carabine Enfield, dont 2000 exemplaires avaient été commandés auprès d'une fabrique d'armes de Liège.
  2. Le chapeau couvert de sa toile blanche, c'est dans cette tenue que le volontaire quittera Audenarde sous la pluie, avec le premier contingent, le vendredi 14 octobre 1864.
  3. Grenadier en tenue réglementaire (centre). Le chapeau de feutre était semblable à celui porté par les carabiniers de l'armée belge. La tunique du volontaire était taillé dans un drap bleu roi. Brandebourgs (10 devant, 4 derrière) et gallons aux couleurs distinctes: rouge pour les grenadiers, vert pour les voltigeurs, blanc pour les musiciens et les cantinières. Culotte gris bleu à passepoil de couleur distinctive. Molletières de cuir jaune, guêtres de toile. Le volontaire est armé du fusil Enfield cal.13 mm, une arme de qualité pour l'époque.
  4. Voltigeurs sur la route de Vera-Cruz à Mexico (en bas à gauche). Le chapeau étant jugé encombrant au cours des marches, il fut prescrit de porter le bonnet de police et un mouchoir en guise de couvre-nuque. Le 22 février 1865, le colonel Van der Smissen arrêta que le chapeau ne pouvait plus être porté que couvert de la coiffe. Très vite les volontaires adoptèrent le képi, confectionné principalement dans l'étoffe récupérée des capotes.
  5. C'est dans cette tenue que les voltigeurs commandés par Tijdgadt combattront le 11 avril 1865 à Tacambaro. Les Belges avaient adopté la musette utilisée par les français, et qui s'avérait fort commode, limitant notamment le port de l'encombrant havresac au cours des expéditions.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire