jeudi 25 décembre 2014

UNIFORMES DU CORPS DES VOLONTAIRES BELGES AU MEXIQUE (5/5).

PLANCHE 5 : OFFICIERS - TENUES DE CAMPAGNE

  1. Colonel (Van der Smissen). Les bottes sont munies d'éperons mexicains.  Il porte, glissé dans la ceinture de laine, un revolver.  Le Mat à percussion de fabrication française (1861 à 1863).  L'armée belge ne possédait avant 1878 aucun revolver réglementaire.  Les sabres étaient des deux modèles de 1850 - 53.  Le fourreau du sabre d'officier à pied se terminait par un dard à branches inégales, celui d'officier monté présentant un dard à branches égales.
  2. Capitaine des troupes montées.  Il est armé d'un pistolet-revolver du système Jean-Baptiste Devisme (1855).
  3. Capitaine.  Il porte le képi du modèle autrichien.
  4. Major.  Il porte un veston du modèle porté dans la marine et le bonnet de police. Il est armé du revolver Lefaucheux, modèle 1858, fabriqué à Liège.  Au Mexique, les officiers ne purent renouveler leur garde-robe.  Aussi, maintes fantaisies allaient s'introduire dans la tenue vestimentaire.  Plusieurs allèrent jusqu'à porter des vestons civils sur lesquels ils avaient fait coudre des soutaches sur les manches.
  5. Capitaine.  Il est armé d'un Colt Dragoon.  En campagne, les officiers firent usage de la large écharpe rouge de laine ou de flanelle, dont le double tour protégeait le bas-ventre contre les dysenteries, et les hanches cotre la fatigue du ceinturon.

1 commentaire: