jeudi 19 juillet 2012

LA CAMPAGNE DU MEXIQUE : 1867

Le 15 janvier 1867, tous les corps français étaient échelonnés entre Mexico et Vera Cruz. La légion belge, réduite à 34 officiers et 740 hommes, fut embarquée, le 20 janvier, à bord du Rhône. Les deux jours suivants, environ 3600 Autrichiens, répartis sur le Var et l'Allier quittèrent le Mexique à destination de l' Europe. Le 5 février, l'armée française quittait la ville de Mexico. Les trente mille Français qui occupaient encore  plusieurs secteurs seront évacués dans la débandade. Ils furent embarqués sur les cuirassés de l'amiral de la Roncière. Après leur départ, seules quatre villes restaient encore aux mains des impérialistes : Vera Cruz, Queretaro, Puebla et Mexico. L'armée impériale comprenait à ce moment quinze à seize mille hommes. Les républicains disposaient de troupes quatre fois plus nombreuses.

Le 13 février, Maximilien allait rejoindre le général Miramon,qui s'était retranché à Queretaro. Le souverain fût bientôt rejoint par les généraux Mejia, Mendez et Quiroja. Le 9 mars, le général républicain Escobedo assiégeait la ville.

Le 12 mars, à Vera Cruz, furent embarquées les dernières troupes françaises. La ville de Puebla fut prise d'assaut durant la nuit du 1er avril au 2 avril par les forces du général Porfirio Diaz, qui pouvait à présent aller investir la capitale.

Le 15 mai, à 3 heures du matin, les troupes républicaines pénétraient dans la ville de Quérétaro où l'empereur Maximillien allait se constituer prisonnier. Son procès s'ouvrit le 13 juin.

Le mercredi 19 juin 1867, Maximilien et les généraux Miramon et Mejia étaient fusillé. L'empire du Mexique avait vécu.

Le 22 juin, les républicains firent leur entrée dans Mexico, qui avait soutenu un siège de 80 jours. Vera Cruz déposa les armes le 28 juin. Le 15 juillet 1867, Juarez faisait son entrée triomphale à Mexico.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire